SILENT HILL : REVELATION – 3D

silent

GAME OVER-DOSE !

C’est en 1999 que l’éditeur japonais Konami révolutionne le genre de  l’horror-survival dans le monde du jeu vidéo avec la création de la licence Silent Hill. Arborant un scénario aux tenants psychanalytiques, une mise en scène novatrice ainsi qu’une bande son aboutie, le jeu n’a rien à envier aux films de David Lynch avec son atmosphère oppressante à souhait. Un réel chef d’œuvre.

silent3

Dans une ville mystérieuse où les ténèbres règnent en maître, une mère lutte corps et âme pour retrouver sa fille perdue dans les ténèbres. Alors que Paul W. S. Anderson nous avait fait saigner des yeux quelques années auparavant avec son Resident Evil (adapté du jeu éponyme), c’est en 2006 que Christopher Gans adapte sur grand écran la célèbre saga japonaise, et en fait l’une des meilleures adaptations de jeu vidéo au cinéma à ce jour.
Le film a su séduire les fans ainsi bien que les néophytes avec un scénario abordant le thème universel de l’amour maternel et celui de l’instinct de survie, tout en offrant au spectateur un visuel à la plastique baroque respectant les codes de la franchise.

Il aura fallu un temps de chargement assez long à ce second opus pour se mettre en route, puisque c’est six ans plus tard que Michael J.Bassett (Wilderness, Solomon Kane) prend les manettes d’un second épisode. Psychanalise ? Christophe Gans ? Silent Hill ? Michael J.Basset ? Veuillez redémarrer le système de votre console…

silent5

La jeune Shanon Da Silva (Adelaide Clemens) a aujourd’hui dix-huit printemps et se fait appeler Heather Mason. Quant à son père, incarné par un Sean Bean embrumé, il a également changé d’identité afin de recommencer une nouvelle vie loin des horreurs de cette ville fantôme du Middle West américain cauchemardesque. Mais qu’est-il arrivé à Shanon ? Comment s’est elle échappée de la ville ? Qu’est-il advenu de sa mère ? Comme toute révélation qui se respecte, le film a les réponses et ici, c’est bien le problème…

Adelaide Clemens, avec sa frimousse de Michelle Williams à l’australienne, joue le rôle de la parfaite adolescente, mal dans sa peau et en quête de sa « véritable nature ». Une quête d’une heure et demi qui n’a malheureusement rien d’épique. Bien que l’action se déroule dans une ville toujours aussi glauque et superbe à la fois (magnifié par la 3D), ce nouvel opus a trop misé sur son aspect thriller en négligeant une véritable introspection des personnages.

silent6

Alors que Radha Mitchell incarnait une mère affrontant des situations traumatisantes pour sauver sa fille, Shanon/Heather est ici confrontée à des situations d’une tiédeur inimaginable, cuisinées à la sauce Twilight, et aux relents d’amours d’adolescents interdits. Et puis, qui a déjà vu un « Pyramid  Head » gentil ? Dans le monde de Michael J. Bassett cela existe… Il ne manquerait plus qu’il brille brille au soleil !

Néanmoins, il serait injuste de ne pas reconnaitre que le réalisateur reconstitue parfaitement l’univers de Silent Hill, en véritable amateur du de la saga. Effectivement, cette suite est tout ce qu’il y a de plus fidèle à l’esprit du jeu vidéo mais, cette fois, au risque de laisser les cinéphiles en pleine brume…. Game over !

Jonathan Abchira

Silent Hill Revelation 3D – Sortie en DVD et Blu-Ray le 28 mars 2013 Réalisé par Michael J. Bassett ;Avec Adelaide Clemens, Sean Bean, Kit Harington, Carrie-Anne Moss, Radha Mitchell…  Long-métrage franco-canadien; Genre: Epouvante-horreur; Durée: 1h34; Distributeur: Metropolitan Filmexport

silent

– Bonus DVD : Commentaire audio de Michael J. Bassett ; Scènes coupées avec commentaire audio optionnel du réalisateur ; Making of ; Les coulisses du tournage : Les couloirs de Brookhaven / Le cercle de feu / Les rues de la ville / Les costumes / L’atelier ; Anatomie de trois scènes ; La création du générique de fin ; Le parc d’attraction tiré du film ; La bande annonce

– Bonus (BLU-RAY 3D) : Tourner en 3D ; Regard sur Silent Hill ; En 3D : Scènes coupées avec commentaire audio optionnel du réalisateur ; La bande-annonce ; En 2D : Commentaire audio de Michael J. Bassett ; Making of ; Les coulisses du tournage : Les couloirs de Brookhaven / Le cercle de feu / Les rues de la ville / Les costumes / L’atelier ; Anatomie de trois scènes ; La création du générique de fin ; Le parc d’attraction tiré du film ; Inclus : un livret exclusif !

– Contenu du coffret collector limité : « Silent Hill » en BLU-RAY et DVD ; « Silent Hill : Revelation » en BLU-RAY 3D et DVD ; La figurine numérotée de Red Pyramid créée exclusivement pour cette édition ; Le Livret sur les coulisses de « Silent Hill : Revelation » ; Les 8 cartes ; Le poster recto/verso

– Bonus du coffret collector limité : « Silent Hill » : Deux lectures interactives du film : Les images du film avant les trucages numériques ; Les coulisses du tournage ; Les commentaires audio du film par le réalisateur Christophe Gans (VF), par le producteur Andrew Mason et le monteur Sébastien Prangère (VOST) ; « Silent Hill : Revelation » : Exclu Blu-ray 3D : Tourner en 3D ; Regard sur Silent Hill ; Scènes coupées avec commentaire audio optionnel du réalisateur ; La bande-annonce ; En 2D : Commentaire audio de Michael J. Bassett ; Making-of ; Les coulisses du tournage : Les couloirs de Brookhaven / Le cercle de feu / Les rues de la ville / Les costumes / L’atelier ; Anatomie de trois scènes ; La création du générique de fin ; Le parc d’attraction tiré du film

Publicités